D’où vient la tradition du repas de Noël ?

D’où vient la tradition du repas de Noël ?

Petits et grands attendent avec impatience le jour de Noël. En France, c’est le moment de partage entre famille, non seulement avec les cadeaux, mais également avec le fameux repas de Noël. Les familles et les amis profitent de cet événement pour partager un moment chaleureux autour d’un repas festif. Le repas est devenu une tradition perpétuée depuis années. Quelle est donc son origine ?

Comment est né Noël ?

Selon les légendes, les fêtes de Noël seraient d’origine romaine. Chaque année, les Romains célèbrent le dieu Saturne, à l’occasion des Saturnales pendant le solstice d’hiver, le 21 décembre. Durant cette journée, tout le monde se trouvait sur le même niveau social. On libérait les esclaves pour leur permettre de passer la journée avec leurs familles. Les travaux s’arrêtaient et les enfants recevaient des figurines en cadeau. Chaque maison était décorée de houx de lierre et du gui. Les chrétiens utilisaient les mêmes principes pour célébrer la naissance de Jésus de Nazareth. Les fêtes étaient devenues une chrétienne vers l’an 336. Actuellement, Noël est devenu une fête culturelle, et tous les foyers du monde entier le célèbrent. Certains continuent de perpétuer le culte chrétien, alors que d’autres en profitent pour se retrouver en famille ou entre amis dans la joie et la bonne humeur.

Pourquoi festoyer à Noël ?

Le repas de Noël est d’origine chrétienne. Mettant hommage à la « Nativité », les chrétiens festoient pour célébrer l’événement. Les jours qui précèdent Noël, les repas sont assez maigres et les foyers ne mangeaient pas de viande. La veille de Noël, on ne mangeait qu’un bouillon de poisson avec un verre d’eau avec d’aller à l’église pour la messe de nuit. Après la messe, l’on prépare un festin pour combler la fatigue acquise durant l’office de nuit et la marche qu’il fallait réaliser pour revenir de l’église. Cette nuit était également appelée le « Réveillon ».

Comment est la tradition de Noël en France ?

En France, les Français mangent du foie gras, de saumon fumé, d’huîtres… La plupart de ce nous consommons actuellement durant notre repas Noël ne faisait pas partie du menu de la véritable tradition de Noël. Ce fut en XVIe siècle que le chocolat et la dinde ont fait leur apparition dans les repas de Noël. Avant, les foyers consommaient surtout du boudin blanc ou rouge, du canard ou de l’oie. On attendait cette période pour abattre les volailles et les cochons des fermes pour permettront à toute la famille de profiter d’un bon repas. La bûche de Noël ne fait pas également des traditions. Selon les légendes, les païens brûlaient une bûche dans la cheminée en guise d’offrande aux dieux durant le solstice d’hiver. Le gâteau a fait son apparition au Moyen-Age, quand les grandes cheminées commençaient à disparaître dans les maisons. Le tronc d’arbre fut alors remplacé par le gâteau pour perpétuer la tradition.

Les traditions de Nöel restent-elles les mêmes dans toutes les régions de France ?

La réponse est non. En effet, chaque région de France a ses propres coutumes et traditions à Noël. En Aveyron, les familles mangent surtout des saucisses ou de porcs salés et des pommes chaudes. À Angers, ce sont les rilleaux qui trônent majestueusement sur la table de Noël, alors qu’à Orléans, on en profite pour manager du boudin et des crépinettes. En Gascogne, c’est la fête des châtaignes, alors qu’en Provence, on déguste les 13 desserts de Noël.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *